/ compostelle

de St Jean Pied-de-Port à Estella - jour 35 à 40

Jour 35

Départ avec papa de Saint-Jean-Pied-de-Port ce matin, il m'a récupéré hier soir à mon arrivée. Martin, Alexis, Matthieu, Julie et Élisa sont au gîte municipal et prennent un jour de « repos » (le temps de faire des achats).

Nous partons donc sous la pluie (sinon ce n'est pas drôle, enfin il parait, mais perso j'ai un doute). Papa a rencontré Jean totalement par hasard hier dans la montée vers Roncevaux, j'aurais bien voulu être là pour voir ça :

  • […] je ne vais pas jusqu'en haut, en fait j'attends mon fils qui devrait arriver.
  • Votre fils ? Vous ne serez pas le père de Skhaen par hasard ?
  • Euh… oui (Et là j'aurais bien voulu voir la tête de mon père :D). Vous le connaissez ?
  • Un peu, nous avons marché un peu plus de deux semaines ensemble […].

Le hasard. Où le monde est définitivement trop petit, ou sinon quelqu'un joue avec les stats. Je ne vois que ça.

Reprenons, donc, nous décidons de pa^wait ! Papa décide de passer par la voie d'Hiver (par la route, en gros) à cause du temps (il y a eu un orage la nuit dernière, il pleut encore et il ferait même un peu froid). Moi j'aurais bien pris la voie d'Été (par en haut, donc dans les nuages ce jour là…) vu c'est plus beau…

On voit celui qui vient d'arriver, il me met une bonne longueur dans la montée, il faut dire que j'ai eu un mois pour trouver mon rythme pour avancer, et il est nettement plus lent. On voit d'ailleurs assez facilement la différence entre les personnes qui partent pour faire un ou deux mois et ceux qui ne viennent que pour quelques jours : les premiers font généralement nettement plus attention au physique, les seconds n'ont (toujours généralement) pas peur de (trop) forcer (j'ai vu une podologue en France continuer de marcher avec une double tendinite parce qu'elle avait « bientôt finie » et donc ce n'était pas trop grave (« mais ne dites rien à mes patients hein ! Faut surtout pas faire ça, c'est une connerie »).

Reprenons encore une fois, il pleut, il fait froid, mon père avance rapidement, moi plus tranquillement (j'ai aussi eu un mois pour apprendre à profiter), on passe le col avec quelques flocons de neige (nous sommes fin Novembre).

Nous arrivons à Roncevaux quelques minutes plus tard, une petite 1/2 heure plus tard et il neige vraiment (et bien assez pour se perdre et/ou mourir de froid (ou pas loin) si tu n'as pas de vêtements chauds).

note du retour : prévoyez des gants et un bonnet (et une écharpe <3) pour la fin d'année (et le début aussi), il peut faire très froid et il peut y avoir beaucoup de vent.

note du non-retour : une couverture de survie c'est super ! Ça sauve des vies ! Encore faut-il qu'elle soit accessible facilement. Si elle est au fond de votre sac, comment voulez-vous l'atteindre rapidement en cas d'urgence ? Et surtout (bordel!) il faut savoir comment l'utiliser.

note du geek : les gadgets (GPS, tracker, smartphone…), c'est super, mais si vous ne savez pas l'utiliser avant d'en avoir vraiment besoin, vous allez être dans la merde. De même pour ceux qui ne rechargent pas leurs batteries (ils ont un enfer spécialement pour eux ^_^).

Sur le chemin de Compostelle aussi vous pouvez mourir (voir cette page pour une ~version anglaise)*. Voilà, voilà, ça, c'est fait (mais faut pas avoir peur, hein ;)).

Note du retour au sec : prenez un pantalon de pluie ! Vraiment ! (avec une cape de pluie, c'est juste <3)

Jour 36

Je hais les matins.

Vraiment (enfin sauf quand je peux rester sous ma couette). Réveil avec Eths - Crucifère, et tout de suite ça va mieux.

note du retour : les boules quiès sont vos meilleures amies, surtout en Espagne où les dortoirs peuvent faire jusqu'à 200 places, avec presque autant de ronfleurs.

Neige

Wild Pilgrim

Chaussettes gants

La célèbre chaussette-gant, qui est encore plus efficace en mettant la main entière dedans. Veuillez noter qu'il est alors plus difficile de tenir ses bâtons.

Albergue larrasoana

Réglement de l'albergue de Larrasoana, j'adore la traduction :3

Jour 37

Nous arrivons en fin d'après-midi à Pampelune, visite de la cathédrale et de son exposition « l'Occident », sympa et bien foutu.

Catéhdrale de Pampelune

J'ai trouvé un petit magasin de thé à Pampelune, la vendeuse ne parlait que espagnol, et moi que français/anglais, ce fut presque laborieux mais j'ai fini par acheté 50 grammes de Genmaïsha (thé vert, japon), 50gr de Verde Madagascar (vert / mélange) et 50gr de Pakistani (noir, mélange) \o/.

Jour 38

Visite de Pampelune, Alexis, Martin, Matthieu, Élisa et Julie arrivent.

Jour 39

Silhouettes

Nous arrivons à Puente-la-reina.

Jour 40

Nous arrivons à Estella, papa repart pour la France.

de St Jean Pied-de-Port à Estella - jour 35 à 40
Share this