/ compostelle

De Los Arcos à Burgos - jour 41 à 47

Jour 41

Un résumé en image de cette journée ?

Chemin en Espagne

Nous passons par Bodegas-Irache et sa célèbre fontaine à vin, à peu près tout les gens qui passent prennent des photos dans des positions étranges sous le robinet.

Bodegas Irache

Il y a une quantité définie de vin par jour, pas la peine de courir là-bas.

Dans l'ensemble, le chemin est remarquablement bien indiqué, mais parfois, il arrive que l'on tombe sur des surprises…

flèches

Pratique, n'est ce pas ?

Nous arrivons Los Arcos où nous rencontrons Anthony (Québec), Loïc (Québec) et Géraud (France). On passe une soirée au coin du feu avec Anthony à la guitare et au chant.

Une bonne soirée donc.

Jour 42

Nous arrivons à Logrono.

Jour 43

Nous rencontrons 2 belges sur la route, Christophe et Pascal. Christophe est herboriste (oui, ça existe encore, et il a moins de 30 ans) et il ne peut pas travailler en Europe à cause des brevets et autres copyrights sur le vivant. Chaque année, la liste des plantes qu'il peut « utiliser » diminue.

À mauvaise fortune, bon coeur (et surtout bon pieds), il a décidé de partir au Sénégal à pieds. Oui, de Belgique. Pascal (un de ses amis) fait la route avec lui et verra ce qu'il fera une fois arrivé.

Nous arrivons à Nàjara.

Deux familles françaises arrivent au gîte en début de soirée, ils doivent être une quinzaine facile. Ils marchent quelques jours, sans doute jusqu'à Burgos, l'ainée des enfants doit avoir quelque chose comme 15/16 ans, le plus petit doit avoir moins de 6 mois. Sa mère semble totalement épuisée et s'écroule sur une chaise en arrivant, le regard lointain, ils viennent d'arriver de France en voiture.

Son visage qui s'illumine et son sourire valent bien plus que tout l'or du monde quand elle lève la tête et voit la tasse de thé fumante devant ses yeux.

Note du teaaddict : prenez du thé avec vous, il sera toujours bien accueilli, surtout en voyage (je parle de bon thé, bien entendu).

Bon, le jonglage marche toujours aussi bien avec les enfants, j'ai bien fait de me racheter des balles (petites et légères) à Pampelune. Soirée super sympa avec beaucoup de personnes dans les parties communes, avec Anthony et Géraud à la guitare.

Jour 44

Journée avec du soleil, et un GROS tas de bottes de foin.

Et quand il y a du soleil et des bottes de foin, on fait quoi ?

siesta_espagne1

siesta_espagne2

\o/ LA SIESTE ! → Matthieu, Martin, Kim (coréenne faisant ses études en Angleterre), Anthony, Géraud, Loic et Emily (USA/Californie).

Jour 45

Les jours se ressemblent un peu, et on a de la chance pour le temps. On retrouve toujours les mêmes (ou pas loin) le soir, vu le peu d'auberge ouverte.

Ce soir c'est goûter/diner à base de soupe/chocolat au lait, chorizo, brioche, thé et pain. Mine de rien, j'ai vraiment eu une bonne idée en achetant du thé à Pampelune, ils remportent matins et soirs un grand succès.

À ce propos, je vous conseille d'acheter des mélanges et d'éviter du thé nature si vous voulez partager, ça passera mieux. Et je vous conseille aussi d'en prendre avec des noms qui parlent aux gens, comme heaven's gate ou sagesse tibétaine (>_<), ça aide à rêver.

Il nous reste environ 540 kilomètres à faire, ce qui veut dire que nous ne sommes pas loin des 1000km déjà parcourus.

Jour 46

Pause en haut d'une colline pour manger, suivi très rapidement d'un thé pour se réchauffer. Question : comment boire du thé quand on n'a pas de gobelet ? Il suffit d'une canette et d'un opinel, et hop :

Hack de gobelet

Nous arrivons à Ages, il y a un (gros) groupe d'ados à l'auberge municipale qui est déclarée « zone dangereuse » pour la nuit par la plupart des pélerins. Nous trouvons refuge le soir dans le grenier aménagé d'une albergue.

Jour 47

Départ presque à l'aube dans le brouillard (le temps de prendre le petit-déjeuner), ambiance blacksheep quand un troupeau de mouton passe à côté de nous. On profite de l'atmosphère pour faire quelques photos de zombies.

zombies

je pense que j'ai la photo la plus raté de tout le groupe…

La route est vraiment très moche en arrivant à Burgos, même par la voie alternative, on le savait déjà avant, mais la réputation n'est vraiment pas usurpée (on finira en bus, c'est vous dire…).

Burgos

Hamburger pour le déjeuner, on retrouve Jean-Michel (un ami de Matthieu) et Candice, les deux me « (re)connaissent ». Ils ont tout les deux rencontrés mon père à Saint Jean-Pied-de-Port. Et Candice est une de ses anciennes étudiantes au Havre (!), quand je disais que le monde est trop petit…

Julie et Élisa arrivent dans l'après-midi après un détour de quelques jours en stop par San Sebastian et Bilbao. Le chemin s'arrête ici pour elles, elles décident de rentrer en France.

De Los Arcos à Burgos - jour 41 à 47
Share this